Kémi Seba, Nathalie Yamb... des activistes et influenceurs africains à la solde de la Russie ?

Publié le Par La rédaction d’LBVnews - Mis à jour :

C’est ce que soutient l’hebdomadaire Jeune Afrique dans sa récente livraison. Kémi Seba, Nathalie Yamb et bien d’autres recevraient leurs cachets pour dénigrer l’Occident des mains de la Russie de Vladmir Poutine. Des accusations battues en brèche par les concernés.

Une enquête très détaillée de Jeune Afrique vient confirmer ce qu’on soupçonnait depuis belle lurette. Derrière l’activisme prétendument bénévole des « libérateurs » de l’Afrique du joug du « néocolonialisme occidental » du français Capochici dit Kémi Seba et de la Suisse Nathalie Yamb se cache en réalité une activité très lucrative pour ces acteurs.

Ces deux individus sont, selon le journal panafricain, des agents recrutés par Poutine à travers le patron de Wagner - l’oligarque russe Evgueni Prigojine - pour faire la promotion de la Russie et pourfendre l’Occident. Parmi les autres agents et instruments de la Russie en Afrique francophone, Jeune Afrique cite également la TV camerounaise Afrique Media et un de ses sulfureux chroniqueurs, Banda Kani et une radio centrafricaine émettant à Bangui, auxquels il faut ajouter l’agitateur malien connu sous le surnom de « Ben le cerveau ».

Tous ces individus seraient grassement rémunérés par la Russie. Le masque de libérateurs de ces personnages dissimule donc en fait une entreprise bien montée, une affaire de gros sous. Il s’agit simplement de nous « arracher des tenailles des Occidentaux » pour nous vendre à vil prix à la Russie.

Après la publication de l’article de Jeune Afrique, Kemi Seba a reconnu sur sa page Facebook avoir rencontré récemment encore plusieurs dirigeants russes. Il y a quelques années maintenant, il avait publiquement reconnu être payé par l’Iran. Les neo-esclavagistes africains ont un visage...

Et seuls ceux qui ont accepté d’être des victimes consentantes vont encore suivre ces marchands d’illusions. Une chose est sûr ses pseudos activistes et nous avons un ennemis en commun « l’impérialisme occidental ».

à lire aussi

Climat : les engagements des Etats sont « très loin » de répondre à l’objectif de 1,5°C, alerte l’ONU
Climat Climat : les engagements des Etats sont « très loin » de répondre à l’objectif de 1,5°C, alerte l’ONU
Soudan : l’ONU demande 4 milliards de dollars pour répondre aux souffrances dues au conflit
Aide Soudan : l’ONU demande 4 milliards de dollars pour répondre aux souffrances dues au conflit
RDC : le chef des droits de l’homme de l’ONU « très préoccupé » par la montée des discours de haine
Haine RDC : le chef des droits de l’homme de l’ONU « très préoccupé » par la montée des discours de haine
Haïti : les enfants représentent deux cas de choléra sur cinq, selon l’UNICEF
Epidémie Haïti : les enfants représentent deux cas de choléra sur cinq, selon l’UNICEF