Tensions à Port-Gentil : quand la visite d’Oligui Nguema révèle le mécontentement populaire contre Tchango et Essonghé

Publié le Par Jack Rova - Mis à jour :

La récente visite du Président de la Transition, le général de brigade Brice Clotaire Oligui Nguema, à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, a été marquée par des scènes de mécontentement envers les personnalités politiques et administratives locales. Gabriel Tchango, le maire de Port-Gentil, et Michel Essongué, une figure politique influente, ont été hués par la population, illustrant un profond désaccord entre le peuple et ses dirigeants.

Après un accueil chaleureux à l’aéroport international de Port-Gentil, où le Président de la Transition revenait de l’inauguration d’une usine de gaz de pétrole liquéfié à Batanga, la foire municipale Pierre-Louis Agondjo Okawé a été le théâtre de manifestations hostiles envers Gabriel Tchango et Michel Essongué. Les cris de dérision ont souligné l’opposition populaire à ces figures politiques et administratives.

Le Président de la Transition a présenté Tchango et Essongué à la foule, mais leur passage a été marqué par des manifestations d’opposition. Face à cette situation, Brice Clotaire Oligui Nguema a réagi avec un sourire narquois, reconnaissant implicitement le mécontentement de la population envers ces personnalités locales.

Le discours du Président de la Transition a reflété son inquiétude concernant le chômage, qui touche environ 34% de la population, ainsi que l’état déplorable des routes de la capitale économique et les problèmes sociaux persistants, y compris les grèves répétées. Il a exprimé sa solidarité avec la population de Port-Gentil, déclarant avoir lui-même souffert des déficiences dans le développement de la ville.

Le mécontentement manifesté pendant cette visite s’est concentré sur Gabriel Tchango, accusé d’incompétence et de manque d’engagement envers le développement de Port-Gentil. Les critiques portent sur des problèmes tels que le manque d’eau, les inondations, l’insécurité, l’absence de routes secondaires, la prostitution et le chômage. Tchango est également accusé d’être impliqué dans des pratiques d’achat de contrats par la population.

Michel Essongué, une figure politique établie depuis des années, a également été conspué. En tant que clé de voûte du système politique gabonais, il est accusé d’entraver le développement de la région, notamment en ralentissant les travaux routiers et en limitant l’accessibilité au stade de Port-Gentil portant son nom.

Cette manifestation populaire a souligné la nécessité d’un changement au sein des conseils communaux et départementaux, indiquant un appel clair à une meilleure gouvernance et à des dirigeants plus responsables.

à lire aussi

Ali Bongo s’entretient avec le général Michael E. Langley d’Africom
Audience Ali Bongo s’entretient avec le général Michael E. Langley d’Africom
Le projet de la cité administrative de Libreville remis sur le devant de la scène par le CTRI
Projet Le projet de la cité administrative de Libreville remis sur le devant de la scène par le CTRI
Ali Bongo reçoit le président du conseil militaire de transition du Tchad à Libreville
Audience Ali Bongo reçoit le président du conseil militaire de transition du Tchad à Libreville
Renouvellement du CGE : la liste des membres de la majorité et de l’opposition
Communiqué Renouvellement du CGE : la liste des membres de la majorité et de l’opposition