​​​​Sénégal : l’opposition manifeste contre la disqualification de ses leaders aux législatives

Publié le Par La rédaction d’LBVnews - Mis à jour :

Des milliers de personnes ont répondu mercredi à l’appel de la coalition de l’opposition Yewwi Askan Wi (YAW) pour manifester contre la décision du conseil constitutionnel.

Dans un arrêt rendu le 4 juin, le conseil constitutionnel a rejeté les recours de Yaw, disqualifiant de facto les 53 titulaires de la liste nationale de la coalition pour les Législatives du 31 juillet 2022.

« Notre liste de titulaires va participer et notre tête de liste nationale Ousmane Sonko ira à l’assemblée nationale  », a soutenu le maire de Dakar, Barthélémy Dias qui dirige la liste de la coalition pour le département de Dakar.

« La liste (de titulaires) de Yewwi sera validée ou il n’y aura pas d’élections dans ce pays  », a-t-il encore affirmé.

« Notre combat c’est contre Macky Sall, c’est contre Antoine Diome (ministre de l’Intérieur) », a expliqué Déthié Fall, mandataire national de YAW. Il a, dans la lancée, déploré le « parti pris manifeste » du ministre de l’Intérieur ayant conduit à cette situation.

« Le président Macky Sall a cru bon de donner l’ordre à son ministre de l’Intérieur et aux juges du conseil constitutionnel d’invalider la liste (des titulaires) de Yewwi Askan Wi mais il s’est trompé car Yewwi participera aux élections et le 31 juillet, nous le battrons à plate couture », a fait savoir Habib Sy, un des leaders de la coalition de l’opposition.

Pour les principaux leaders de la coalition qui se sont succédé au micro, l’alliance stratégique nouée entre Yaw et la coalition Wallu Sénégal avec en tête de liste l’ancien président Abdoulaye Wade dérange le pouvoir en place.

Les deux coalitions ont présenté chacune une liste nationale mais ont uni leurs forces dans les départements où les votes des deux camps iront à la liste ayant les meilleures chances de passer devant la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (BBY).

Le député Ousmane Sonko, tête de liste de la coalition est revenu sur ce qu’il a appelé « les dérives » et « scandales » de la gouvernance du président Macky Sall.

Pour ces Législatives, 8 listes sont en compétition contre 47 lors des dernières législatives de 2017. Le parrainage citoyen et la parité ont conduit à la disqualification de 7 listes.

à lire aussi

8 mars : L’ONU célèbre la contribution des femmes et des filles à un avenir durable
Journée mondiale 8 mars : L’ONU célèbre la contribution des femmes et des filles à un avenir durable
La première ministre gabonaise au 10e sommet de l’OEACP en Angola
Sommet La première ministre gabonaise au 10e sommet de l’OEACP en Angola
Journée de la Francophonie : découvrir les milliards de contenus culturels en français
Journée internationale Journée de la Francophonie : découvrir les milliards de contenus culturels en français
L’ONU appelle à lutter contre la haine et la violence fondées sur la religion ou la conviction
Droit de l’homme L’ONU appelle à lutter contre la haine et la violence fondées sur la religion ou la conviction