Avant sa chute, Ali Bongo touchait un salaire de 270 millions par mois

Publié le Par La rédaction d’LBVnews - Mis à jour :

C’est la révélation faite par la direction générale du budget et des finances publiques du Gabon. L’ancien chef de l’État déchu le 30 août 2023 par un coup d’état militaire, Ali Bongo Ondimba avait un salaire mensuel de 270 millions de fcfa (410.958 euros) soit une bagatelle de 3,25 milliards par an dans un pays où le salaire minimum garanti est établi à 150.000 fcfa soit presque 220 euros par mois.

À titre de comparaison, le président de la république française gagne un salaire mensuel de 15.900 € (10.400.000 fcfa/mois) le président américain 33.000 dollars par mois (20 millions fcfa/mois) or ces deux pays font partie des pays les plus riches de la planète. 

 

Selon le rapport 2020 du Programme des Nations Unies pour le Développement le PNUD, le Gabon occupe le 119è rang sur 189 pays de l’Indice de développement humain (iDH) faisant de ce vaste ensemble territorial immensément riche l’un des pays aux fortes disparités économiques dont plus du 1/3 de la population vit sous le seuil de pauvreté avec 5,5 dollars par jour l’équivalent d’un peu plus de 3000 fcfa.

En 14 ans de règne Ali Bongo avait gagné un salaire total de 45,5 milliards de fcfa lui dont la famille est déjà fortunée. 

L’Afrique est un continent qu’on ne comprendra pas de si tôt avec des dirigeants voraces et rapaces qui pensent à s’enrichir personnellement au détriment de ceux dont ils ont la charge, ces pauvres contribuables qui peinent à avoir un repas par jour.

à lire aussi

Sommet de la CEEAC : Ossouka Raponda fait son rapport à Ali Bongo
Audience Sommet de la CEEAC : Ossouka Raponda fait son rapport à Ali Bongo
Le raïs Ali Bongo reçoit le rapport du 4e congrès du CSAIG
Audience Le raïs Ali Bongo reçoit le rapport du 4e congrès du CSAIG
Le chef de l’ONU condamne le coup d’Etat de l’armée gabonaise contre Ali Bongo
Coup d’Etat Le chef de l’ONU condamne le coup d’Etat de l’armée gabonaise contre Ali Bongo
Dissolution des Travaux publics au Gabon : Communiqué de la primature du 12 septembre 2022
Communiqué Dissolution des Travaux publics au Gabon : Communiqué de la primature du 12 septembre 2022