Laurence Ndong boycottée par le personnel de l’ambassade du Gabon en France

Publié le Par Sandrine Eyeng - Mis à jour :

La très controversée nouvelle ministre de la Communication de la transition, porte-parole du gouvernement de la transition a été boycottée ce lundi par le personnel de l’ambassade du Gabon en France selon une source proche de la Haute Représentation diplomatique contactée par la rédaction de LBVNews. Ayant convoqué une réunion à 13h30 avec le personnel diplomatique, la réunion a accouché d’une souris.

La tristement célèbre à triple acte de naissance n’a pas finis de faire parler de son opportunisme politique assermenté. Pourquoi autant de gesticulation gouvernementale ? À quelle finalité car ça dessert le travail acharné du CTRI. 

En effet, après une parade opportune à Cuba et aux États-unis sans faire la lumière sur ses actes de naissance controversés Madame Laurence Mbango a voulu tenir une réunion ce lundi à Paris avec le personnel de l’ambassade du Gabon en France. A sa grande désillusion cette réunion a été patriotiquement boycottée par l’ensemble du personnel diplomatique gabonais. 

« En qualité de quel statut gouvernemental doit-elle et a-t-elle le droit de convoquer une réunion des diplomates gabonais en France », s’est interrogé par un membre du personnel qui a requis l’anonymat.

Selon un autre diplomate gabonais à Paris, « Nous avons collégialement refusé d’assister à cette réunion par principe républicain. Car l’ambassade est un territoire du Gabon. Nous ne comprenons pas cette gesticulation gouvernementale de la ministre de la communication porte-parole qui sans délégation de notre ministre de tutelle que nous avons contacté au demeurant se permet d’organiser une réunion avec le personnel diplomatique. Et qui est autant que nous extrêmement surpris de cette incongruité des missions ministérielles ». 

Et d’ajouter, « Nous souhaitons que madame Laurence NDONG fasse d’abord la lumière sur sa grave accusation de triple identité. Ce, en violation de l’article 44 de la charte de la transition qui nous sert de constitution durant cette période d’exception en terre gabonaise. Car avec de tels soupçons, elle n’aura aucune crédibilité ministérielle même avec son ministère de tutelle. D’ailleurs une gronde et un boycott généralisés des journalistes, communicateurs et personnel du ministre de la communication se prépare radicalement contre cette profito-situationniste ».

à lire aussi

Sahel central : dix millions d’enfants en péril, alerte l’UNICEF
Aide humanitaire Sahel central : dix millions d’enfants en péril, alerte l’UNICEF
Haïti : le rêve brisé d’un adolescent de 15 ans de l’école à la merci de groupes armés
Prevention Haïti : le rêve brisé d’un adolescent de 15 ans de l’école à la merci de groupes armés
Les flux d’investissement vers l’Afrique ont chuté en 2022, rapporte le CNUCED
Rapport Les flux d’investissement vers l’Afrique ont chuté en 2022, rapporte le CNUCED
Choléra au Mozambique : une campagne de vaccination cible 720.000 personnes selon l’OMS
Vaccination Choléra au Mozambique : une campagne de vaccination cible 720.000 personnes selon l’OMS