Le sprinteur Guy Maganga Gorra suspendu jusqu’en décembre prochain

Publié le Par Gildas Adimou - Mis à jour :

Dans un courrier daté du 10 avril, la Fédération gabonaise d’athlétisme a informé le public ainsi que le principal intéressé de sa suspension. Il s’agit de Guy Maganga Gorra, qui ne pourra plus représenter le Gabon jusqu’en décembre 2024 pour insubordination.

La Fédération gabonaise d’athlétisme a pris une décision radicale en suspendant l’un de ses meilleurs athlètes, pourtant considéré comme l’un des grands espoirs de performances aux Jeux Olympiques de Paris cet été. La raison invoquée par la fédération est claire : une insubordination. En effet, le spécialiste des 100 et 200 mètres, bénéficiaire d’une bourse de l’État gabonais, a fait défaut en ne participant pas récemment au « Silver » de la Confédération africaine d’athlétisme à Yaoundé, au Cameroun.

Cette compétition aurait pu contribuer à améliorer son classement en vue de sa participation aux prochains Jeux Olympiques. Une décision unilatérale prise par l’athlète, que la fédération a jugée comme une insubordination, lui infligeant ainsi une sanction le tenant éloigné des pistes jusqu’au 24 décembre 2024.

Cette sanction est loin de faire l’unanimité chez le principal intéressé, qui accuse plutôt la fédération d’acharnement à son encontre depuis un certain temps déjà. « Je suis le seul athlète menacé chaque année, alors que je m’entraîne dur. La compétition au Cameroun était facultative », a-t-il déclaré dès le début. Il explique avoir pris cette décision pour mieux se préparer après sa participation difficile aux Jeux Africains, où il n’était pas physiquement à 100%.

Il réagit vivement à la notification de sa suspension, la qualifiant de personnelle, et non pas sportive. « Franchement, cette suspension n’a rien à voir avec le sport. Je trouve que c’est plutôt personnel, car jusqu’à preuve du contraire, je suis l’athlète le mieux classé au Gabon. Le motif avancé n’a rien à voir avec le sport. Si un athlète ressent une douleur, c’est à sa fédération de le préserver et non de le suspendre », a-t-il déploré.

Le Gabon voit ainsi s’éloigner une chance aux prochains Jeux Olympiques, en raison d’un défaut de communication qui aurait pu être évité, pour le bien-être de tous.

à lire aussi

Championnat de l’Estuaire de volley : la Garde républicaine en démonstration de force
2e journée Championnat de l’Estuaire de volley : la Garde républicaine en démonstration de force
Panthères du Gabon U23 : 18 fauves en stage en Égypte
Regroupement Panthères du Gabon U23 : 18 fauves en stage en Égypte
Fégavolley : Une assemblée générale aux allures de rentrée sportive
Vie des fédérations Fégavolley : Une assemblée générale aux allures de rentrée sportive
CAN 2023 : Le Mali et la Tunisie se neutralisent dans un duel au sommet
Groupe E CAN 2023 : Le Mali et la Tunisie se neutralisent dans un duel au sommet