Athlétisme : la Nigériane Blessing Okagbare suspendue 10 ans pour dopage

Publié le Par La rédaction d’LBVnews - Mis à jour :

L’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU), a annoncé, vendredi, la suspension de la sprinteuse nigériane Blessing Okagbare, dix ans pour usage de substances prohibées et non-coopération, lors de l’enquête menée par les autorités antidopage.

L’athlète de 33 ans avait été suspendue provisoirement et exclue des Jeux Olympiques de Tokyo pour dopage à l’hormone de croissance à la suite d’un contrôle réalisé hors compétition le 19 juillet 2021.

Okagbare, avait été de nouveau épinglée, en octobre 2021, pour un contrôle positif à l’EPO plus tôt dans la saison. L’AIU précise que la Nigériane a écopé de cinq ans de suspension pour « multiples usages de produits prohibés » et cinq autres années pour « son refus de coopérer avec l’enquête de l’AIU ».

La sportive susmentionnée faisait partie d’un groupe de très haut niveau basé en Floride et entraîné par l’Américain Rana Reider, qui comporte notamment l’Américain Trayvon Bromell et le champion olympique du 200 m, le Canadien Andre de Grasse.

Par ailleurs, l’Unité d’intégrité de l’athlétisme a également souligné que Blessing Okagbare a 30 jours pour faire appel de la décision auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

à lire aussi

Plus de 3,7 millions de personnes ont quitté l’Ukraine dont 2,2 millions de réfugiés en Pologne
Invasion russe Plus de 3,7 millions de personnes ont quitté l’Ukraine dont 2,2 millions de réfugiés en Pologne
Mali : deux Casques bleus tués dans la région de Mopti, 2e attaque meurtrière en quelques jours
Paix Mali : deux Casques bleus tués dans la région de Mopti, 2e attaque meurtrière en quelques jours
Les adultes les plus défavorisés sont aussi les plus dépourvus d’un accès à l’apprentissage et l’éducation
Alphabétisation Les adultes les plus défavorisés sont aussi les plus dépourvus d’un accès à l’apprentissage et l’éducation
Libye : 11 300 morts et plus de 10 000 disparus à Derna, selon l’ONU
Inondations Libye : 11 300 morts et plus de 10 000 disparus à Derna, selon l’ONU